Aux appareils photos absents


Il y a presque une semaine, je sortais tout juste de Babylone… -Je vous rassure, ceci n'est pas un roman historique, et c'est de l'expo Babylone au Louvre que je parle-
Il y a donc une semaine, sortant tout juste de Babylone, aux détours des délires de Babel puisque telle est le parcours surprenant que les muséographes nous avaient décidé de faire prendre, mêlant les délires romantiques à la précision historique et aux sévères fouilles archéologiques, il y a donc une semaine, sortant de Babylone à une heure avancée de la soirée, celle où les fauves vont sans doute boire, où les petits enfants sont couchés, et où s'annonce le dernier journal du soir, je m'approchais sans grand entrain de la grande pyramide. Bien sur, 22h00, c'est 22h00, mais j'avais osé espérer qu'on jouerait les prolongations puisque j'avais tant attendu à l'entrée.
M'approchant de la grande pyramide, je levais les yeux vers l'escalier qui élève, inéluctablement les derniers hôtes de l'ancien palais. Comme à cette heure personne n'est pressé, ni encore de rentrer chez soi, ni déjà de sortir, chacun allait tranquillement vers cette sortie. C'est alors que je jettais un coup d'oeil vers la pyramide. Aux couleurs mêlées de pamplemousse rose et de framboise, ennuagée, la pyramide s'embrasait. Après la destruction de Babylone, me direz-vous… D'un geste quasi réflexe, je plongeais la main dans mon sac à main. Hélas, mon appareil photo, que je promène pratiquement 365 jours par an dans mon sac, n'y était pas…. Pas perdu, pas volé, simplement oublié. Cela s'appelle louper une photo, celle de la pyramide vue du dessous, une deuxième, l'escalator emmenant la foule vers cette couleur indéfinissable et une ou deux autres, avec vue sur la Concorde, plus une avec un petit morceau de Tour Eiffel pleine de strass dans un coin…

Le soir-même, je récupérai mon appareil, le lançai dans mon sac, et la vie continuait….

Et aujourd'hui, allant à un concert privé, (The Do, un groupe franco-finnois qui fait une très bonne musique, avec des percussions un peu étranges, et une chanteuse à la vois de diva pour ceux qui ne connaissent pas), je commence à penser que ce n'est pas le moment de ne pas avoir de mémoire, de batterie, ou autre chose. J'efface d'un côté, je charge de l'autre, bref, j'étais fin prête. Très bien placée qui plus est, dans une petite salle, tout allait bien, je tenais un film pour dailymotion.
Avez-vous déjà entendu, dans le bruit d'une salle de concert, cliqueter le zoom d'un appareil photo qu'on allume ? Moi oui. Clac clac clac. Cela vibrait plus que les amplis, cela claquait plus que la batterie, j'essayais de mettre au point mais ça ne fonctionnait plus. Un grand flou. C'est tout ce que j'ai pu tirer en film, à moins de trois mètres de la scène… A pleurer. A hurler. A à à à revérifier en rentrant dans le métro. Mais le problème persiste. S'est affiché dans un coin un E18 qui ne présage rien de bon. Sans doute un code erreur pour préciser au réparateur ce qui se passe. Bien entendu mon Ixus n'est plus sous garantie. Mais surtout il va falloir que je m'en passe, chose qui ne m'était pas arrivée depuis bien longtemps. Il va falloir que demain je m'en sépare pour peut-être quinze jours pour devis, peut-être plus, que je n'ai plus ce petit parallélépipède noir à récupérer machinalement au fond de on cabas, que je voie encore passer des photos à faire comme dans cet étourdissement de Babylone sur Seine.
Serais-je accro à la photo ? Dépendante de l'image numérique ? Addict du déclencheur ? Bref, suis-je capable de vivre sans objectif ?????????????????????????????????????????

Taïaut, rien ne va plus !!! D'autant plus que mon portable antediluvien _bon, je sais, le déluge en termes de téléphonie n'est peut-être pas des plus appropriés… mon donc je l'ai acheté à l'époque où ses confrères commençaient tout juste à prendre de mauvaises photos, des trucs qui ressembleraient… à ce que prend mon appareil aujourd'hui justement et que j'ai choisi de l'acheter… sans appareil photo incorporé. Argh ! argh etc… il va falloir que j'achète un jetable très vite, si j'arrive à dormir cette nuit !!!!!!!!!!!!!!!!!!

Et pour vous prouver ma détresse, je vous laisse la photo ultime prise dans le métro du retour, centrée sur mon pied gauche… (je n'allais pas photographier quelqu'un au hasard, et qui l'aurait mal pris en plus….).

C'est à vous !

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :