histoires d'eau… et d'electricité (copie de WP)


Tout a commencé jeudi…. et on est mardi.
Donc jeudi, alors que je consulte mes mails vers 12h30 -j'étais en congé jeudi, donc chez moi, l'électricité s'éteint tout à trac. -Pour ceux qui ne voudraient l'étymologie de cette expression, il n'y a pas marqué tlf. Je bondis vers le compteur, relance, dix minutes après, rebelote, et tout ça quatre fois de suite. La dernière étant l'ultime. Rien à faire, le coupe-circuit général me dit quelque chose du genre "cause toujours, tu m'intéresses" dans son langage de coupe-circuit, ce qui fait comme son quelque chose genre "CLANG" et comme image quelque chose du genre black out. D'autant plus que ledit coupe-circuit est situé, comme la majorité d'entre eux, dans un des coins les plus sombres de mon appart. Messieurs les électriciens, pourquoi ne mettez-vous pas les disjoncteurs, compteur… près d'une fenêtre, bien exposée, puisqu'on ne s'en préoccupe que quand il n'y a plus d'électricité ?
Donc heudi, vers 13h00, plus de lumière. Evidemment, je n'avais pas que ça à faire, mais je commence par tester les autres disjoncteurs -pas de problème si je rallume le chauffe-eau, la plaque électrique, le frigo, le four, la cafetière…. la machine à laver, le dernier… eh ben c'est pas ça, ou plutôt c'est ça, c'est celui qui fait tout sauter. GRRR évidemment, c'est celui qui gère toutes les lampes et les prises chez moi. Donc, mon ordi -j'ai un PC bureau- et aussi ma freebox, donc à la fois téléphone, internet, télévision. Est-ce bête, moi qui n'ai plus un cent sur mon portable, avouez que ça pourrait tomber mieux.
Je me mets à crapahuter dans mon appart à la recherche des différentes prises, histoire de les débrancher les unes après les autres et de réenclencher ce fichu disjoncteur.
Rien, même si mes barrettes multiprises donnent des frissons à certains, rien de rien. Pas d'odeur de cramé non plus -ça, ça m'était arrivé chez mes parents, en branchant un radiateur électrique sur la prise de ma lampe de chevet. Pas déçu du voyage mon père, le tableau -sur bois il me semble- avait cramé. Et je râlais parce que je n'avais plus que la moitié des prises de l'appart qui fonctionnaient. Déjà le frigo…décidément, c'est à croire que je suis abonnée aux disjoncteurs sauvez mon frigo"
Donc je rampe, je tire les meubles, je démêle des câbles et …. et après avoir tout essayé je regarde au plafond. Rien de rien. Bon ben c'est pas tout ça, j'ai une course urgente à faire, je vais au resto le soir et je me dis que mon disjoncteur va arrêter de faire son intéressant quand je ne le regarderai plus. Oui, je sais, il y en a qui ont de l'espoir. Évidemment, quand je rentre, même topo. Le lendemain, rebelote. Une chance, mon père est assez doué en électricité, SOS, mais … pas possible de démonter l'avant du tableau. Je sais c'est cornichon mais bon…
Je retourne au boulot, pagesjaunes.fr, et je cherche l'électricien qui m'a refait… tout ce qui marche encore. Et qui pourra passer en toute fin d'après-midi -dommage, moi je suis clouée là.- ou mardi matin. Ça fait long mardi matin quand on est le vendredi après-m, croyez-moi ! En rentrant chez moi, je revérifie pour la deuxième fois de la journée mes plafonniers en commençant par la salle de bains. Parce que là bizarre, j'ai pris une douche le matin et le carrelage semble humide…. N'écoutant que mon courage -et un peu mon énervement, y a des moments, après tout où on a le droit de s'énerver- je reprends mon escabeau et vais retâter le plafonnier. Mouillé ! Trempé même ! ARGHHHH !!! Heureusement qu'il a disjoncté le disjoncteur ! Brave bête !!!!
Qu'eussiez-vous fait à ma place ? Hurlé ? vociféré ? Appelé les pompiers ? Bon, moi, j'ai commencé par appeler Miss Paramount à qui j'avais justement raconté mes problèmes ce midi. Et Miss Paramount me conseille d'aller voir mon voisin. Il faut dire qu'il n'est pas trop tard, du genre 21h30-45. Donc un étage plus haut, je raconte ! Mon voisin parait très étonné, va voir et découvre son tapis trempé. Mais voilà, mon voisin est locataire, il faut qu'il appelle sa proprio -demain samedi- et que celle-ci accepte -ou pas- qu'il appelle le plombier. Et il n'a pas l'air trop pressé le voisin, et la proprio a l'air radin. Je ne suis pas sortie de l'auberge !
Donc samedi, j'allais chercher dans mon relais Kiala mon imprimante/scanner toute neuve. Et je vérifie comment si elle marche ? Miss Paramount habite à 200 mètres de chez moi, l'imprimante, non seulement elle m'a aidée à la transporter mais on l'a installée chez elle. Et ce n'est pas tout, Miss Paramount, quand elle vous rend un service, elle vous invite à diner, c'est logique🙂
Dimanche, elle s'est d'ailleurs lancée dans un bento dans l'après-midi, le bento, c'était pour un concours, du bento le plus kawaï, un mot japonais un peu équivalent du "cute" anglais. Mignon, si vous voulez, chou, trognon, choupinet, au choix ! Donc il y avait deux bentos, celui que vous voyez sur son blog, ici, http://misssparamount.livejournal.com/ sous le nom de "Bento 21, tentative kawai 2" Et l'autre, pratiquement identique. L'œuf dur y était en forme de cœur. C'est pas kawaï ça ? Et avoir nourri pendant trois jours une pauvre malheureuse chez qui il commençait déjà à faire sombre dans toutes les pièces -même à cette époque-ci, mes fenêtre sont sur cour-. C'est pas encore plus kawaï ? Mais il y a surement un autre adjectif d'ailleurs en japonais. Je ne sais pas si elle va gagner quelque chose chez July, mais je lui attribue d'ores et déjà le prix du bento de la meilleure copine. Comme July va les soumettre au vote, je ne peux que vous inciter à vite vite aller voter pour Miss Paramount (le concours se termine le 28 avril et après il faudra surement faire fissa, alors je vous donne aussi le lien sur le blog de July ici http://www.lesbentosdejuly.fr
Autrement ? Eh bien j'ai utilisé quelques bougies, une lampe électrique à dynamo, j'ai rechargé mon portable sur la prise à côté de la cafetière, qui heureusement fonctionnait sinon, je ne serais sans doute pas là pour le raconter, je serais partie avec mon espresso sous le bras dormir par terre au boulot  ou de gentils messieurs à blouse  blanche seraient passé me mettre une autre blouse qui s'attache dans le dos.
 Pas possible de passer l'aspirateur alors que mes débranchements de multiprises derrière les meubles m'ont laissé entrevoir des poussières insoupçonnées -mais soupçonnables par d'autres que moi- pas possible de repasser, d'ailleurs comment repasser sans lumière- bon, je sais, c'est une très mauvaise excuse, je déteste repasser et achète de préférence des trucs infroissables quand je n'utilise pas la touche anti-froissage de mon lave-linge.
Heureusement que mon appareil photo est muni d'un flash c'est tout ce qui a éclairé ma salle de bains en 5 jours <a href="plafonnier de salle de bains">
Et je vous passe les détails sur les câbles. Le ^point positif ? Je me suis couchée plus tôt que d'habitude, surtout vendredi. Donc j'ai récupéré un rythme normal de sommeil. Point négatif, pas pu bouquiner, même dimanche matin.

Sinon eh bien… l'électricien est passé ce matin, il s'est rendu compte que toute le circuit de mon appart passait par la salle de bain au départ. Donc j'ai vu le coup où j'allais demander à mon assu
reur de me payer l'hôtel en attendant que son expert passe -juste histoire de faire activer les choses-, puisque, à chaque tentative de rebrancher, tout resautait. Il a mis deux heures à réussir à me remettre l'électricité dans toutes les pièces. Mon assureur est prévenu et doit m'envoyer un constat pour le dégât des eaux, le plombier prévenu -ouf- a changé un joint sous la baignoire- encastrée- et j'ai retrouvé ordi internet… et même ma nouvelle imprimante, et puis mon téléphone aussi, parce que quand on n'a plus de freebox, plus de mails, plus de téléphon et un message "le numéro n'est plus attribué". Là, Free risque d'avoir le prix du n'importe quoi. Il est attribué mon numéro quand même ! Donc, point très négatif. D'où un mail envoyé samedi matin du boulot et adressé à une quinzaine d'amis qui risquaient soit de m'appeler, soit de contacter via msn -ah ben msn, j'ai pas au boulot ! Je profite d'ailleurs de ce post pour remercier tous ceux qui ont compati à mes malheurs. Ici ou ailleurs.

C'est à vous !

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :