La cafetière OU le grille-pain


Oui, vous avez bien lu, pas la cafetière ET le grille-pain (voire et le presse-orange ), ça vous a des airs de petit déjeuner sympa, tranquille, dans une grande cuisine éclairée d'un superbe rayon de soleil (combien de fois dans l'année, quand vous prenez votre petit déjeuner y a-t-il un superbe rayon de soleil qui traverse la fenêtre de la cuisine et vient se poser entre le café et la tartine ? Hein ? Avouez ! A part une personne dans le coin qui non contente de vivre dans le sud travaille de nuit et doit prendre le petit déj vers 10h00 il faut décompter des 365 jours que compte une année4 mois 'hiver et de fin et début d'heure d'été, à raison de 5 jours de boulot par semaine. Grosso modo 100 jours. Tous les jours où le soleil semble ne pas se lever (dans nos régions 40 jours par an, et ça ça peut aussi tomber le week-end.) Sachant que la moitié des jours-où-le-soleil-ne-se-lève-pas tombe comme aujourd'hui un jour où, e toute façon, il vaut mieux avoir fini son petit déj. avant l'heure e lever officiel de sa majesté l'astre solaire, j'élimine l'intersection comme disent les mathématiciens, le AND si vous préférez. On en arrive déjà à 365 – 100 – (40/2) = 245. Soustrayons aussi les matinées pourries (un jour sur 2 de ce qui reste,puisqu'il arrive que ce soit les matinées qui le soient = 122,5. Sachant que sur ces 122,5 jours il y aura bien 2 jours où on doit prendre un train ou un avion à l'aube (on a beau faire pour l'éviter, on ne trouve pas toujours 'autre place, plus bien évidemment si on voyage pour son boulot.mais là ça fait une moyenne avec celle qui bosse de nuit), on arrive à 120,5, plus les 60 jours où on est à la bourre (pas vous?) et où on zappe, ô sacrilège, le petit déj = 60,5. Donc, un jour sur 6 dans l'année et encore, faut pas habiter dans des régions à pluie (pardon Snoopy, à crachin) on a le soleil qui tombe sur la cafetière et le grille-pain comme dans une pub où à la fi on vous propose de la chicorée).

Pour en revenir à mon grille-pain, c'est OU cafetière, comme dans fromage OU dessert, la bourse OU la vie, tu te tais OU tu sors. Ca fait tout de suite la vie Auchan la vie au stère… Mais ce n'est pas tout à fait ça. Donc j'avais un très vieux grille-pain qui avait appartenu à ma grand-mère. Craintive devant les automatismes (il y a des gens comme ça dans toutes les familles, et ma grand-mère avait de très bons côtés et ce n'est pas parce que c'était ma grand-mère que je dis ça) et, elle avait voulu, à l'époque des grille-pains qui grillaient même la baguette même la baguette, même la baguette sur un air d'Offenbach, des grille-pains qui éjectaient le pain et l'envoyaient à l'autre bout de la pièce. Donc ma grand-mère, étant de la vieille école pensait qu'on surveillait toujours un grille-pain. A sa mort, mon grand-père s'est évidemment débarrassé de ce truc qu'il fallait débrancher pour l'éteindre, heureusement pour lui, pour ses voisins, pour l'immeuble, pour la rue d'ailleurs, DSCF0609 et me l'a refilé. Comme si j'avais une tête de pas linotte et de patiente.en plus !!! Bref, j'ai eu du pain cramé, j'ai eu du pain pas cuit parce que j'avais pas envie de regarder le grille-pain droit dans les yeux pendant une demi-heure, j'ai eu du pain grillé Pelletier, j'ai eu aussi des Blinis dorés à point, j'ai aussi apporté mon grille-pain chez des amis un soir de réveillon pour le pain de mie, bref, mon grille-pain et moi vivions des hauts et des bas.

J'eus aussi quelques cafetières. A filtre, à piston, électriques, expresso addict comme je suis au café, j'en ai enterré plus d'une. Jusqu'à ce qu'un jour, alors que je venais d'acquérir un expresso, espresso de longhije fasse une commande chez les Trois Schtroumpfs (euh, c'était peut-être Jaune quelque chose (vous avez remarqué» comme les adjectifs de couleur de nos grandes enseignes de vente par correspondance semblent tout droit traduites de l'anglais ? Pas une âne vert (déjà que celui qui a inventé celui-là, il avait pas du boire que de l'eau et pas fumer que du tabac), pas une porte blanche, non, on Green donkey et White Door !Donc je commande un truc ou un machin aux Trois Schtroumpfs ou à un de leurs concurrents. Et 6 mois plus tard, (ou 3 mois), je reçois un courrier « Chère Lenny, vous êtes une de nos clientes privilégiées ».logo-starburst-applied C'est fou d'ailleurs, tous ces privilèges, moi qui croyait qu'ils avaient été abolis durant la nuit du 4 aout ! J'achète pour 50 € à la maison de Véronique et pendant deux ans, à raison d'une fois toutes les semaine et demi, je reçois un courrier me disant que je suis privilégiée et qu'on va m'offrir un chèque de 100 € (pour toute commande supérieure à 2000, faut pas exagérer quand même !) j'achète pour 30 € à la Redoutée et vlan, je reçois le catalogue et je suis cliente privilégiée. Je n'achète plus chez Yves Montagne depuis 2 ans, et plouf, cliente privilégie, il y a une nouvelle carte. Même mon banquier qui m'annonce que je suis cliente privilégiée grâce au programme machinchouette (en fait l'assurance de ma carte bleue).

Plus privilégiée que moi, je suis sure que ça n'existe pas. ! Bref, ce jour là, les 3 Schtroumpfs avaient décidé de m'offrir une cafetière. Mon expresso était flambant neuf, mais au boulot, la cafetière donnait des signes de fatigue. Il fallait juste renvoyer un bon, sans même donner un centime de frais de port, et j'aurais une superbe cafetière jaune. Pourquoi pas ? Je renvoie le courrier, je fais réserver la cafetière en cochant « non, rien de rien, non, je ne commande rien », j'e patiente les 6 semaines prévues et un matin, alors que je suis comme d'habitude à la bourre (tiens un des 60 jours du premier paragraphe), mon gardien m'annonce que j'ai un paquet ! Chouette, ma cafetière. Comme je pars au boulot, ça tombe bien ! J'attrape le paquet, ne remonte pas chez moi et arrive toute fière avec ma cafetière dans son carton (pas très lourde la cafetière, d'habitude, rien que la partie pot en verre, c'est un peu plus pesant que ce que j'ai sous le bras. Mais quand on est pressée et qu'on reçoit une cafetière…. on a sous le bras une cafetière….

Donc j'arrive fièrement au boulot, avec ma belle cafetière ! Ca tombe bien, c'est l'heure du kawa, mais j'ai l'intention de la nettoyer avant quand même. Donc un coup de ciseaux dans le scotch, un autre au bout, j'ouvre précautionneusement mon carton, et sors un sachet en plastique à bulles.Evidemment, il faut que quelqu'un veuille le plastique à bulles. Et moi alors ? J'ai fait une première commande aux trois schtroumpfs, j'ai renvoyé un timbre, et puis flute, c'est une cafetière ! Donc c'est moi qui aurai le plastique à bulles ! Donc je sors ma cafetièr de ce plastique et là, sous mes yeux, elle se transforme…. en grille-pain jaune paille !

Et il y avait un papier bien sur, indiquant que la cafetière s'était cassé le stock et qu'ils l'avaient remplacée au pied levé par ce grille-pain, qui
, l'espérait thon convientrait parfaitement à mes attentes ! Euh ben euh… dis-je à mes collègues, quelqu'un veut du pain grillé ????54973

Tout le monde s'en fichait du pain grillé, ilfaut dire, et voilà comment ce grille-pain qui éjecte le pain comme tout grille-pain qui se respecte fut accueilli !!! Je m'empressais donc de le rapporter chez moi et de le laisser sous la bonne garde de Mamie grille-pain. Désespéré comme ces filles chinoises qui savent bien qu'on attendait un fils dans la famille, mon nouveau grille-pain ne tarda pas à s'auto-mutiler. Il a commencé par se jeter dans le vide alors qu'il était posé sur un petit meuble. Par deux fois, il a été retenu par son fil que j'avais oublié de débrancher (voilà ce que c'est de s'éteindre automatiquement !Et puis, un jour, 10 de chute, je l'ai retrouvé disloqué par terre. Un petit coup pour refermer les tripes, et c'était reparti, en fait je le croyais, psychologiquement, il était en encore plus mauvais état. Il a commencé par se venger sur les blinis, qu'il écrabouillait en un magma immonde. Et puis ça a été le pain, qu'il broyait, s'étouffant avec les miettes (ce pauvre grille-pain n'a pas de tiroir à miettes) . Il fallait le tenir sur la tête, lui taper dans le dos, s'en occuper jour après jour (ou dimanche après dimanche, pas le temps de surveiller un grille-pain le reste du temps). Bref, mon grille-pain me faisait une crise de calcaire alors que jamais, au grand jamais, je ne l'ai plongé dans l'eau du robinet ! Et quand il s'est mis à ne plus s'arrêter, pour copier Mamier Grille-pain, j'avoue que j'ai craqué. Tant pis pour le jaune poussin, j'ai repris l'inox et noir, qu'il fallait surveiller, certes, mais c'était dans sa nat

C'est à vous !

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :