Le 118 chez les Hélvètes


Pas simple les numéros d'urgence ?
Au commencement était le 12, au commencement était le 111. En France, le 12 voulait dire renseignements, en Suisse, le 111 voulait dire "pompiers" quand on les composait sur les cadrans téléphoniques bien sur.
Et puis, on a créé le 112 en Union européenne (ça ne concerne pas la Suisse), qui redirigeait vers les numéros d'urgence, et puis on a créé les numéros commençant en 118 en France qui préfixaient les numéros de renseignements et remplaçaient le 12.

Et qui donnèrent lieu à tous les délires publicitaires

118218

118 218 – V – 11-2006

envoyé par adictmag

118712
restaurant

envoyé par r118712

Et les Suisses pendant ce temps-là ? Ils ont remplacé le 111 (notre 18) par le 118.

Et là, catastrophe, les Suisses, ils sont frontaliers, ils sont francophones, donc ils ont les mêmes émissions de télé que nous donc ils ont les mêmes pubs que nous ! Or, essayez en France de faire un numéro qui commencerait par 18, vous tomberiez sur les pompiers. A force d'entendre toutouyoutou, les Suisses qui cherchenet tun numéro avaient les pubs françaises en tête, et donc, les centraux téléphoniques des pompiers de Genève étaient surchargés d'appels. En France, un énarque se serait penché sur le problème, en Suisse, ce sont les pompiers qui s'y sont collé. Normal, après tout, ce sont des hommes de terrain.

Et ça donne cette pub en train de devenir cultissime
118 Project (Pompiers de Genève)

envoyé par Ma69

C'est à vous !

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :