Le sourire des ORL


Il me faut souvent être bien malade pour me décider à consulter un médecin. Certains prennent une tête de 6 pieds 3 pouces pour m'annoncer que c'est juste un petit au choix, virus, étirement, ….
D'autres s'exclament ravis, "C'est rien" alors que j'ai envie de hurler "mais si c'est quelque chose, je ne me serais pas déplacée pour rien, je n'aurais pas perdu une après-midi de congé pour le plaisir de feuilleter des n°s de l'Express auxquels il manque des pages dans votre salle d'attente !". Et à la suite, j'ai droit à une ordonnance qui finit par du Paracétamol, (mais non docteur, suis allergique" qui commence par des antibios (euh… là aussi… pas n'importe quoi), ou éventuellement une orthèse (ça ça ne va pas avec les antibios, c'est l'espèce de carapace sensée vous protéger quand vous avez une tendinite).

Et puis il y a les otorhinos (ORL) à ne pas confondre avec les rhinos tout court, qui courent dans la savane, ont une corne centrale sur le nez, à ne pas confondre avec la licorne, cheval à une seule corne).
Les otorhinos ne doivent pas non plus être confondus avec les ornythorinques, mammifères australiens à bec de canard (le premier dessin que j'en ai vu étant gosse, je pensais surtout qu'il s'était coincé le nez dans un pot de confitures) mammifère australien disais-je qui pond des oeufs, est affublé d'une queue de castor et a des pattes bizarres mais au point où en est me direz-vous…
Donc l'otorhino est un bipède hantant les cabinets médicaux. Il est toujours entouré de matériel très sophistiqué et on a parfois l'impression qu'une vidéo de notre trachée ou de notre larynx va être diffusée sur youtube dès qu'on aura franchi le seuil du cabinet.
endoscopie tympan L'otorinho contrairement ou rhino n'a pas de corne, il a un casque lumineux. 57715d4ba2471888Pas lumineux de partout, non, l'otorinho a juste une lumière en plein milieu du front, ce qui le rattache à la famille des rhinos et des licornes.
Muni de son casque et d'un abaisse-langue il peut déjà jouer les commandant Cousteau dans votre larynx.
L'otorhino doit voir trop de rhumes de cerveau (autrefois, souvenez-vous, vous filiez direct le voir pour les rhumes de cerveau, maintenant, vous passez par la case médecin référent, même si c'est gynéco, celui-ci vous donne du paracétamol en précisant que « si les symptômes persistent ». Vous avez déjà attendu 2 jours minimum pour avoir rendez-vous avec le référent, vous attendez 2 jours et si vous vous sentez aussi patraque vous prenez rendez-vous avec l'ORL qui peut rarement vous prendre le jour même, surtout si vous avez parlé de rhume à la secrétaire.

Donc, soit votre rhume est fini quand vous le voyez et vous avez la possibilité d'annuler le rendez-vous, soit il a viré à un truc purulent, soit il a migré vers le larynx, le pharynx, les bronches, et là, l'otorhino vous fait un grand sourire. Très mauvais le sourire d'otorhino, ça veut en général dire que vous êtes au 36e dessous. S'il jubile, s'il dit « vous avez bien fait de venir », c'est que vous avez failli perdre l'ouïe ou l'odorat ou la parole, voire les 3 à la fois (Enfin comme je n'ai jamais testé les 3 à la fois, dans ce cas-là sans doute l'otorhino grimpe-t-il sur son bureau et improvise-t-il un pas de danse).. S'il s'exclame « on va y arriver » l'otorhino s'implique toujours dans votre traitement, c'est tout juste si vous n'avez pas l'impression qu'il va venir vous mettre des gouttes dans l'oreille (pas pratique de se mettre des gouttes dans l'oreille),. Et si ses yeux pétillent en vous disant que votre état est rare, là, demandez-lui si vous pouvez rentrer chez vous par vos propres moyens ou s'il va falloir appeler une ambulance.

Et en plus, l'otorhino a un sens de l'esthétique assez discutable, je ne parle ni de la déco de son cabinet, ni de sa façon de se fringuer, je parle de sa façon d'appréhender le beau. Une belle laryngite, c'est que vous vous doutez qu'elle doit être purulente, une belle bronchite, c'est que vous êtes passé à deux doigts de la pneumonie ou de la pleurésie ; il faut dire que quand il vous montre sur écran géant votre pharynx, même les jours où vous n'avez rien, vous trouveriez que ça ressemble désespérément à des abats de volaille, (remplacez par un autre truc qui vous dégoute si vous aimez voir les abats crus).

Donc, méfiez-vous du sourire des otorhinos, mais observez-les. Et puis, après tout si je peux encore parler, et entendre, c'est grâce à eux. Qu'ils en soient tous remerciés ici

C'est à vous !

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :