Légumes étranges : les crosnes


Décidément, je n’aime pas les légumes d’hiver classiques, poireaux, patates, carottes, bof bof. Le choix en hiver jusqu’ici c’était les surgelés, les boîtes, les bocaux,  les pâtes, le riz, et les légumes un peu plus exotiques comme la patate douce.

Cette année, je me lance dans les légumes un peu plus rares. Aujourd’hui, les crosnes. Ca n’a pas l’air de grand chose les crosnes, un peu des doigts rhumatisants, d’ailleurs si mes souvenirs sont bons on les appelle doigts de sorcière quelque part. Ca ressemble… à des doigts boudinés, voire à des chenilles. Chefsimon dit d’eux que les crosnes sont anecdotiques.  Niveau couleur, ça ne casse pas trois pattes à un canard, un peu beiges. Ça se nettoie au gros sel. Si vous n’avez pas la moindre écorchure aux doigts, allez-y, ça fait peeling, frottez les crosnes. Sinon, la technique de mettre les bestioles, pardon les crosnes dans un sac avec du gros sel et de secouer vigoureusement doit aussi fonctionner.  Après, rincer tout aussi vigoureusement. Il parait que le goût varie suivant les techniques de cuisson.
DSCF1548

Je les ai fait sauter à la poêle avec du beurre, les voilà : au goût, j’ai trouvé que ça ressemblait un peu au salsifis mais on peut aussi y trouver un goût de topinambour ou d’artichaut selon la technique  de préparation.

Un peu de botanique ? je vous dirais que le nom courant, c’est Crosne du Japon, le nom latin Stachys tuberifera, qu’il est originaire… de Chine, a été importé il y a fort longtemps au Japon et exporté du Japon en Occident au XIXe siècle. Sinon, le Crosne, c’est une Labiée, donc de la même famille que les menthes, thyms, lavandes, origans, sauges, etc. Et qu’il s’agit, comme dans le cas de la pomme de terre, de tubercules, mais qui sont en forme de chapelet, d’où l’aspect annelé.

2005-osechi-1a-s-webcolorUn peu de culture culinaire ? Il entre dans la composition traditionnelle de l’Osechi ou osechi-ryōri (御節料理), plat traditionnel du nouvel an japonais, qui se mange d’ailleurs dans une boîte spéciale, le jubako, qui a quelques points communs avec la boîte à bento. Futés ces Japonais, ils font la cuisine avant et ne font que manger pendant les 3 1ers jours de la nouvelle année, c’était même interdit d’utiliser l’âtre à une époque, et sachant qu’ils n’avaient pas à l’époque de radiateurs électriques, ça devait cailler dans les  cérémonie du nouvel an. Sinon, voici une petite image de bopite comme ça… Ca fait envie pour le premier week-end de 2010, non ?

Une petite citation littéraire ? La voici, la voilà «  De la viande frigorifiée, des biftecks de cheval et de tristes légumes : crosnes, topinambours, bettes, artichauts de Jérusalem (BEAUVOIR, Mém. jeune fille, 1958, p. 64). Je sais, je sais, fussé-je tombée sur cette citation plus tôt, peut-être n’en eus-je pas acheté.  Quoique… j’aime bien les topinambours et les bettes. Quant à l’artichaut de Jérusalem est bien… c’est le topinambour, ce qui tendrait à prouver que Simone de Beauvoir n’a jamais mangé de l’un… ou qu’elle n’a jamais remarqué ce qu’elle avait dans son assiette, et que les restaurateurs ont pu faire fortune avec elle en donnant à leurs  plats des noms ronflants et tordus.

Un peu de chimie organique ? Le tubercule du crosne, qui est cette partie blanchâtre qu’on mange renferme du stachyose, un sucre en C24 au pif comme ça ça doit même être C24 H48O24.

Enfin, là où j’ai acheté des crosnes, j’ai trouvé du cerfeuil tubéreux (la racine du cerfeuil, telle que vous ne l’avez jamais soupçonnée dans vos plates-bandes), et je sens que je n’attendrai pas l’hiver prochain pour tester.  A condition de trouver une recette qui ne soit pas du pot-au-feu.

Mais pas tout la même semaine…

2 Réponses to “Légumes étranges : les crosnes”

  1. Lenny Says:

    Ce n’est pas vraiment un bento mais un osechi. La différence entre la gamelle et le plateau repas de chez Lenôtre je pense. Et puis surtout c’est typique du nouvel an.
    Bizarre que les producteurs arrêtent quand ça se vend cher, alors que d’autres arrêtent leurs cultures qui ne rapportent pas assez. Tout le monde n’en vend pas non plus chez moi. J’en ai pourtant vu depuis à Carrefour mais au rayon légumes exotiques ou chicos il est vrai.

    J'aime

  2. nadiouze Says:

    J’aime assez les crosnes. J’en ai fait manger à mes enfants régulièrement l’hiver mais maintenant je n’en trouve hélas plus sur les 2 marchés de mon quartier : les crosnes se vendent tellement cher à Lyon que les quelques producteurs qui en avaient ont abandonné.

    Superbe cette photo de Bento🙂 Elle donne envie !

    J'aime


C'est à vous !

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :