Chidori


Vous ai-je déjà parlé de Chidori ? Chidori est une de mes amies, mais ce n’est pas la seule raison pour laquelle je voulais parler d’elle ici.

Eh bien non, côtés expos, Daniela Edburg, côté recettes, les crosnes, j’ai même évoqué ici mes problèmes de plomberie. Mais Chidori, qui est quand même une de mes amies, alors que je n’ai pas l’heur de connaître Daniela Edburg, point du tout. Juste mis un lien vers son site, dans la colonne de droite, le potager enchanté, que ça s’appelle. Vous verrez, il y a bien un jardinier. Mignon le jardinier. Plutôt genre John Rowlands dans Desperate Housewives -saison 1- que le vrai jardinier d’à côté de chez vous si vous habitez à la campagne, ou celui qui passe dans les bacs à fleurs. Mais revenons au potager. Donc, Chidori est mangaka. Pas à plein temps, elle aimerait peut-être bien mais elle travaille, comme tout le monde, pas mal d’heures par semaine malgré les RTT.

Comme Chidori est une vraie accro du Japon, elle est mangaka, sinon elle serait peut-être aquarelliste, dessinatrice, que sais-je ? Si elle en avait fait son métier, celui qui fait gagner des sous, elle serait peut-être entrée chez Pixar, ou chez un fabricant de jeux vidéo, ou elle dessinerait les portraits des mis en accusation et des avocats dans les prétoires pour les journaux. Ah ah ah ! Je ne la vois pas du tout en train de dessiner Villepin ou le tueur fou de la nationale 7 -si vous ne vous souvenez pas du tueur fou de la nationale 7, c’est normal, je viens de l’inventer celui-là.
Donc Chidori qui aime dessiner et le Japon donc les mangas dessine du dessin manga.

Si vous allez sur son site www.potager-enchante.com vous trouverez ses créations. Juste celle qu’elle juge montrables. Parce qu’elle est très exigeante. Et je suis sure que les crobards qu’elle peut faire sur son bloc pendant une réunion -damned ! j’ai cafté! mais il parait qu’un certain Léonard en faisait autant- ; donc que ses crobards ;seraient montrables. D’ailleurs je propose une page du potager pour les semis. Et vous pouvez lui laisser un petit mot, dans la partie blog, elle adore ça. Ne vous affolez pas si votre commentaire n’apparait pas tout de suite, le blog est modéré, ou devrais-je dire midorié -oui, c’est un néologisme, et alors ???? – par notre amie commune dont je ne vous dirai pas le nom, z’avez qu’à aller voir sur le site, d’abord.

Ah, j’oubliais, Chidori, en plus de dessiner japonais, de manger japonais, de s’habiller japonais -quoique, là, pas tellement finalement- elle parle japonais, elle suit des cours et ça lui permet de savoir aussi lire le chinois puisqu’elle connait un certain nombre de kanji, qui sont les idéogrammes chinois importés au Japon, puisque les Japonais ont trois alphabets. Le chinois -enfin ils ont pris « quelques » idéogrammes parmi les milliers qui existaient à l’époque où ils ont envahi la Chine, et que depuis les Chinois ont de leur côté viré pas mal d’idéogrammes pour simplifier. Résultat, il y a des kanjis qu’un Chinois de 2010 ne sait pas lire, et parmi les idéogrammes, il y en a qu’un Japonais même lettré ne connait absolument pas.
Entre la Chine et le Japon, les mots s’écrivent pareil, mais ne se prononcent pas pareil, c’est Chidori qui me l’a expliqué, et je me souviens du jour où Chidori essayait de lire mon tee-shirt de la Jin Mao tower à Shanghai, en disant « je vois… de l’eau, un huit, un huit, dormir…. ». La Mao Tower fait 88 étages, elle est en partie un hôtel et elle est située à Pudong, entre Yhaungpu et Yangzi, tou près de la mer -que d’eau ! que d’eau ! Donc, Chidori a réussi à déchiffrer mon tee-shirt en chinois parce qu’elle a appris le japonais.

Tout ça, c’était aussi pour vous dire que les dessins de Chidori ont parfois des titres difficiles à comprendre pour toute personne qui ne sait dire que sushi yakitori -non, ça ne veut pas dire, excusez-moi de vous demander pardon-. Parmi ces dessins, il y en a même un dont la traduction m’a laissée rêveuse, et je vous laisse le découvrir.

Sinon, si vous voulez un exemple, je vous propose déjà… Shiva et Parvati, en version adaptée. C’était… comment dire … une commande -ou un défi, au choix-, enfin les deux, j’avais gagné un concours dont le prix était… le droit de choisir un thème de dessin. Je lui ai donc fait mêler deux univers -je prononce palak paneer et namatse plus facilement que les 48 000 façons japonaises de se saluer, selon l’heure, la hauteur du soleil à l’horizon, qu’il y a une brise légère dans les fleur de cerisier ou un horrible typhon en mer de Chine causé par un battement d’aile de papillon en Floride et ça ce n’est pas japonais du tout- ou l’âge du capitaine

Bien entendu, si Chidori me demande de le retirer ou de le remplacer par un autre, c’est elle l’artiste, sans compter la législation sur le droit d’auteur…. Ah, et au fait, passez sur le potager, et n’hésitez pas à lui laisser un message…

C'est à vous !

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :