Un classique de la Belle Epoque : la dame de chez Maxim


Je ne vous raconterai pas toute l’histoire de la pièce : le docteur PEtypon, honorable bourgeois du boulevard Malesherbes, entraîne par son ami Mongicourt, prend une cuite carabinée chez Maxim et se réveille avec dans son lit une danseuse du Moulin Rouge. On a presque envie de traduire, « un toubib friqué du VIIIe se prend une cuite chez Maxim et a pécho une danseuse du… euh le Mouli rouge, c’est pas tout à fait dans le coin, le Lido, ça paraitrait plus logique d’ailleurs.
Bref,quiproquos pour cacher la Mome crevette à sa femme, à son oncle général coincé qui revient d’Afrique et invite Petypon et sa femme -qu’il suppose être la délurée môme- au mariage de sa nièce un peu nouille -on disait oie blanche, dans un village de Touraine où les femmes rivalisent de mauvais gout et restent béates d’admiration devant la belle (mais au fait, comment s’appelle la Môme ? Feydeau ne nous le dit pas.
Je sors tout juste du spectacle mis en scène par Hervé VAN DER MEULEN, du studio d’Asnières, dont sont issus nombre des jeunes comédiens de la pièce. Pour les autres : une éblouissante môme crevette : Agnès Ramy, un docteur Petypon bondissant : Patrick Paroux, une Mme Petypon si ridicule qu’on ne peut prendre plaisir à la voir berner : Yvelyne Hamon, et une pléiade de dames de province à qui bien des drag queen pourraient donner des leçons d’élégance sobre et de bon goût.
Et comme pour une fois, je ne vais pas voir une pièce ou un film la veille du jour où on le retire de l’affiche, courez-y, je vous le dis, foi de Lenny, vous ne le regretterez pas. la-goulue-au-monlin-rouge.1220696943.jpg
Ah, au fait le lieu, Théâtre de l’Ouest PArisien, place Bernard PAlissy, 92100 Boulogne-Billancourt
Quand : jusqu’au 21 mai
Pour les places, ici sur la billetterie fnac, http://www.billetreduc.com/.

Voilà, j’ai bien rigolé, mais seul point noir j’avais des voisins qui riaient tellement comme des baleines -que j’en ai loupé quelques répliques -c’est rare une telle pollution sonore ! ». Dommage quand même. Mais après tout, mieux vaut entendre rire que ronfler…. Et je ne pense pas que quiconque y ait pensé. Et pourtant, la pièce dure 3heures donc vous conduit tranguille jusqu’à minuit vers le dernier métro (ligne 10).
Bon spectacle à ceux qui passent par ici en espérant qu’il tourne ailleurs.

C'est à vous !

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :