Roland Garros, 11e jour


Un peu de retard pour qui plus est un évènement internationalement couvert par les télévisions du monde entier. En parlerai-je ou n’en parlerai-je pas ici ? Je me suis même demandée. Donc des places mercredi sur le Lenglen donc sans Nadal, ça tombe bien, il m’exaspère- mais après-midi serbe au programme : Jankovic, tout de jaune vêtue, pour un match assez expéditif -je sais depuis qu’elle a été elle-même été expédiée par Stosur, qui en a sous la semelle, puisqu’elle s’est offert en quelques jours deux gagnantes de Roland-Garros, la tête de série n° 1 et la n°3. (je sais, la n° 1 était aussi une ex-gagnante, mais ne chipotons pas-
Après la leçon de tennis -la pauvre Shvedoca n’a pas vraiment eu le loisir de s’exprimer, le match fleuve : 4 heures entre un Autrichien de 29 ans (un préretraité en somme- 29e à l’ATP : Jürgen Melzer- et le n°3 mondial, régulier comme un métronome, mais éternel n° 3 Pas facile de dépasser -Federer, le meilleur joueur de tous les temps -pamarès oblige-, Nadal, meilleur joueur de terre battue de tous les temps -là ce sont dse journalistes de l’Equipe qui l’ont décidé-. Pourtant Djoko a un coup droit impressionnant et un jeu de jambe assez extraordinaire. Toujours sur la balle. Enfin d’habitude. Le coup droit n’était pas au rendez-vous. Le jeu de jambes non plus, surtout à partir du 3e set (il avait quand même mené 2 sets à 0 avant de s’incliner devant MelzerDjocovic vs Melzer en 5 sets.
Un peu plus de Roland ? J’y étais allée avec une amie très très très people. Un peu comme les gamins. Elle voit un journaliste sportif, elle me dit « regarde ». Ouais, bon, c’est Lionel Chamoulaud, et alors ? »C’est TF1″ Euh non, France2, 3, 4 je ne saia pas trop mais pas France Télévisions. Quand je dis comme les gamins c’est qu’il y a un phénomène gamins à Roland Garros d’autant plus remarquable les mercredi. Premier acte, ils entrent, deuxième acte, on leur vend des carnets d’autographes. Deuxième acte, il les font remplir. Par n’importe qui. Là, il y en avait 15 autour de Lionel Chamoulaud. Je n’ai rien contre Lionel Chamoulaud, mais voir un journaliste sportif à un évènement sportif, c’est normal, non ? Quand c’est un ancien sportif -Mc Enroe, par exemple qui commentent pour CBS me semble-t-il, c’est déjà un mieux. Mais bon. Donc les gamins à Roland Garros se jettent sur ce qui porte une accréditation autour du cou. Une année, j’en ai même entendu un se retourner vers un de ses copains après avoir fait signer son carnet d’autographes pour demander : « C’était qui ? » Vé-ri-dique. Et les joueurs signent. Et les people de deuxième zone aussi.
Sinon ? Eh bien j’ai vu jouer en fin de matinée Gianni Mina. Gianni MinaCe Français qui a le même look, le même aspect dégingandé, et surtout le même jeu que Gaël Monfils. Oui, je sais, je vous entends déjà vous exclamer que Mina a été battu au 1er tour par Nadal. Eh ben oui, mais non, il a été battu dans le tournoi senior, mais il était encore qualifié chez les juniors. En 8emes en tout cas. Pendant que j’écris je vérifie. Oups, battu aussi aujourd’hui Mina ! Bon, l’année prochaine, je veux le voir jouer en double avec Monfils, contre les jumeaux Bryan -tiens au fait, qu’est-ce qu’ils sont devenus ceux-là ?-
Vu aussi le double mixte prévu sur le Lenglen : une Espagnole de poche et un grand néerlandais contre une Slovène à casquette et un Serbe barbu et souriant. Etant donné l’heure qui tournait, sont allés commencer leur match sur le 2. Zimonic
Vu aussi un jeune joueur Japonais, battu par un jeune Croate. C’était sur un de ces courts annexes. Un tiers du public était Japonais, un tiers japonisant.
Quelques jeux de simple messieurs handisports, des entraînements de filles, handisport également, et puis à la fin de la journée, pour me réconcilier un peu avec les demandeurs d’autographes -je me demande si la prochaine fois je ne me balade pas avec une fausse accréditation histoire de voir combien viennent me faire signer leurs trucs- un gamin qui se précipitait vers un joueur en fauteuil roulant pour faire signer son carnet. Pas demain qu’ils feront une finale en direct sur France 2, pas demain qu’ils gagneront autant que le vainqueur du simple. Mais peut-être que, dans quelques années, on ne sait jamais…
Et vu plein d’équipes de journalistes Japonais, qui ont encore un des leurs en finale handisport, et qui étaient relativement nombreux cette année.

A part ça ??? Le soleil, qui a refait son apparition alors qu’on ne l’attendait pas et qui m’a obligée à sortir en rouge -tenue de camouflage dans ce genre de cas- aujourd’hui.On trouve tout à Roland-Garros : des joueurs, des journalistes, mais aussi à manger, à boire, de quoi s’habiller, des éventails en papier à 15 € -désolée pour celle de mes copines qui les collectionne, j’ai laissé tomber- des coussins faits avec des bouteilles de Perrier -sponsor oblige-, des fringues, des lunettes de soleil, du café, des glaces Hagen Daaz en édition limitée -pas mauvaise la grenade/pêche blanche-, mais… impossible de trouver de l’écran total. Messieurs les fabricants, il y a un créneau à prendre !

C'est à vous !

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :