L’assassinat à la cuiller : le fin mot de l’histoire


Comme vous avez été nombreux à atterrir chez moi en cherchant ce que je pensais être un hypothétique meurtrier à la cuiller, j’ai fini par me demander si je n’avais pas loupé un évènement ô combien passionnant de l’actualité culino-meurtrière?
Après le meurtre à coup de couteau, l’assassinat aux champignons, le hachoir planté dans le crâne, la merveilleuse nouvelle de Roald Dahl adaptée par Hitchcock dans ses « Hitchcock presents » dont je ne saurais trop vous recommander la lecture ici http://pagesperso-orange.fr/yvanbaptiste/cinema/Films/lamb/lamb.htm, après donc les meurtres par empoisonnement et instruments contondants, après les enfermements dans des congélateurs -un épisode de Desperate Housewives pour rire, et quelques faits divers sordides pour blêmir. Donc, après l’utilisation de tout et n’importe quoi pour trucider son prochain, je me demandais qui avait pu inventer le meurtre à la cuiller. Quelques recherches plus tard, fiat lux, et koreus

Voilà donc Le meurtre le plus lent avec l’arme la moins efficace

Et la suite, qui pourrait aussi s’appeler, la revanche de la cuiller

Goutez-moi ça ! et surtout n’en perdez pas une miette ! Scream n’a qu’à bien se tenir ! (et dorénavant lorsqu’une recette vous proposera d’utiliser une petite cuiller, méfiez-vous !

C'est à vous !

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :