70-68 ou le match qui a failli durer toute la quinzaine


Le match Isner vs Mahut vient de se terminer. 70 à 68 pour Isner dans le cinquième set.
Mon côté chauvine aurait bien aimé qu’il soit gagné par Mahut, mon côté chiffre ronds aurait bien aimé qu’ils continuent jusqu’à 100 jeux partout, mon côté délire total se demande ce que ça aurait donné si le match avait duré toute la quinzaine. Parce que comme on était partis, rien ne l’empêchait. Un match de premier tour qui finit par bloquer toute une moitié de tableau, c’est dans le domaine du possible. CEt après-midi on n’a pas dépassé les 21 jeux, et sauf dans le dernier, personne n’a pris plus de 30 points au serveur. Mais rien n’empêche que ce soit le cas. Rien n’empêche qu’on ait 100 avantages dans un même jeu. Rien n’empêche qu’un match soit interrompu tous les soirs pour reprendre le lendemain. Un deuxième tour bloqué, puis un 1/16e 1/8e 1/4, 1/2 finale, suspendus à deux mecs ou deux filles parce qu’après tout il n’ya pas non plus de tie-break dans le troisième set des matches féminins du grand chelem, qui se battent régulièrement, allongeant les aces -là aussi le record est tombé d’ailleurs, 112 pour Isner, 103 pour Mahut, 11h et cinq minutes de jeu ! Parce qu’. Imaginons que le dimanche 4 juillet, la finale n’avait pu avoir lieu, faute d’un des finalistes connus. Y a-t-il une troisième semaine de prévue pour rattraper le retard ?

Ce qui a été extraordinaire dans ce choc c’est qu’ils continuaient à bien jouer ! Régulièrement ! On aimerait que tous les matches de quart, demi, finales du Grand Chelem et d’ailleurs soient de cette qualité. Aucun des deux n’a jamais été numéro un. Pas même dans son pays bien sur. Mais ils ont tous deux acquis le respect des plus grands, et entre autre du détenteur de tous les records, ou presque, Roger Federer, qui annonçait hier que , quelle que soit l’issue du match, ils en sortiraient vainqueurs.
Nicolas Mahut, 28 ans, vainqueur en 2000 du simple junior sur le gazon de Wimbledon, déjà, et, la même année du double de l’open d’Australie. 45e joueur mondial en 2007, tombé dans les profondeurs du classement, a du batailler déjà deux tours de qualif.
John Isner, 25 ans, 19e joueur mondial, tête de série n° 26, 2,06 m, 110 kgs, tête de série n° 24. Il joue aussi en double mais lorsqu’on lui a demandé à l’issue de son marathon s’il jouerait le double tout à l’heure, il a demandé si c’était une plaisanterie. Je pense que son partenaire de double ne lui en voudra pas trop.

Les organisateurs du tournoi ont voulu les associer dans une remise de cadeaux trophées exceptionnelle, en leur associant d’ailleurs l’arbitre. Et si on leur donnait à tous deux quelques points supplémentaires à l’ATP ? Un bonus pour la qualité de leur jeu et leur pugnacité ? Pour avoir réussi à ce que le monde entier ait les yeux braqués sur le court n°18 et y avoir attiré deux anciens très grands champions, John McEnroe, partisan du tie-break dans le cinquième set, et Tracy Austin.

A bientôt messieurs.

C'est à vous !

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :