La longue marche de la phytothérapie


Avec le beau temps qui est revenu, les températures qui dépassent allégrement les 30°C j’ai eu pour la deuxième fois de ma vie les chevilles qui enflent. Non ce n’est pas métaphoriques, il s’agit de mes chevilles, et aussi de mes pieds qui dépssent de façon très inesthétiques de mes ballerines. Ca a commencé la semaine dernière alors que je passais mes journées depuis potron-minet jusqu’à pas d’heure à la Japan, c’est-à-dire au parc des expositions de Villepinte. Partant trop tôt, rentrant trop tard pour espérer trouver une pharmacie ouverte. Et persuadée d’avoir des gélules de queues de cerise ceriseacquises lors de mon premier gonflement chevilles/ pieds il y a… 4 ans ? 5 ans ? Finalement, soit je les ai refilées à quelqu’unn soit je les ai rendues à la pharmacie parce que dépassées par les évènements, résultat, plus rien dans mes placards. Lundi, passage à la pharmacie, et là… bizarre, ni en gélules, ni en tisanes. -En tisanes, c’est la façon dont ma grand-mère, qui avait les jambes lourdes, utilisait cette plante, mais depuis, on a fait des progrès, donc des labos ont sorti les gélules de phyto, qui ont le triple avantage, d’être moins immonde à avaler, qui ne nécessitent pas une tisanière, ou du moins une passoire -plus pratique au boulot, où ça évite aussi les odeurs- et de ne pas faire boire un truc bouillant en plein été -je sais, je sais, c’est une impression, mieux vaut boire tiède mais je ne m’y fais pas-.
Donc lundi c’est pharmacie. Et pharmacie qui me dit que nenni. Et qui me confie que je n’ai qu’à manger des radis. Si si ! Je n’ai plus qu’à dire merci à Midori qui en avait apporté samedi.
Et à acheter de l’orthosiphon -plon plon, une plante qui a pour autre nom thé de Java, ou moustaches de chat. Et tant pis si je suis allergique aux chats😀 LE problème c’est que pour drainer l’orthosiphon ne vaut pas mon remède ancestral et familial, j’ai nommé les queues de cerise. Donc mercredi, c’est re-pharmacie -qui n’a pas reçu celles qu’elle m’avait dit commander -un labo a arrêté de les commercialiser-. Pas de problème, je rentrais pour ça mais je devais ressortir, j’essaie la pharmacie suivante. Ah ben non, on n’en a pas. LA troisième ? Oui oui, ! ah ben non on n’en a plus😦 La quatrième ? Bien sur ! Et de m’apporter un flacon à 23 € -ce que je trouve dispendieux mais bon, que ne ferait-on pour des (je retourne le flacon)… cranberries ! M’inquiète celui-là, je le dis tout de suite. Pas demain la veille que j’y remets les pieds. Si c’est pareil avec les médocs, en particulier les génériques, il n’a pas fini d’empoisonner des patients ! Et s’il se recycle dans la cuisine, me méfierai aussi !
Il m’a fallu attendre la cinquième pharmacie, un peu désespérée, parce qu’il est quand même 7h1/2 passées pour récupérer mes précieuses gélules. Du fameux labo qui a arrêté la fabrication pour cause de normes européennes, et problèmes de pesticides mais après tout jusqu’ici je ne m’en étais pas souciée, je ne sais pas comment sont cultivées mes tomates préférées -ni les autres légumes, pas plus que l’herbe que broutent les vaches qui se retrouvent en morceaux dans mon assiette- Bref, alleluia, c’est pas bio mais ça me va ! Du moment que mes pieds retrouvent un aspect normal.

C'est à vous !

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :