La Japan de l’autre côté du miroir


Alice est à la mode cette année, et ça a été le cas à la Japan Alice et le chapelier. Avec le chapelier, sous tous leurs avatars, de Disney à Tim Burton, on les a vus déambuler dans les halls 5 et 6 du parc des expositions de Villepinte, entre Japan expo, comic com et jeux vidéo.
Mais nous aussi nous sommes passées de l’autre côté du miroir puisque j’ai donné un coup de main à mes copines Chidori et Midori pour leur stand du Potager enchanté.
ça a commencé la veille… enfin en faisant court, puisque cette Japan, on la préparait quand même depuis un certain temps. Scan de dessins pour arriver à faire cartes postales , marque-pages, mais aussi biquets et en principe sous-verres. Un vrai boulot je vous dis !
Quant à la déco, puisqu’on s’était inscrites pour le concours du plus beau stand, c’est bien simple, je ne me souviens plus à quand ça remontait l’achat du tissu ignifugé pour notre rideau / fond de stand.
De ce côté là, première participation, 2e prix de déco on est pas trop mécontentes. A part que personne ne mentionne les prix sur le net, même pas le stand de la Japan et que nous sommes en train de sombrer dans l’oubli. Si vos voulez participer à ce concours l’année prochaine, sachez que c’est pour l’honneur. Nous nous sommes partagées un vol. 1 de manga (ouf, je suis la seule à ne pas l’avoir lu) , deux figurines, des cornes de diable clignotantes, un portrait de Naruto et un DVD de la saison 5 d’un anime.
Sinon, eh bien nous avons commencé la veille, il fallait en effet apporter un paravent (lourd) en voiture, et je ne pensais pas arriver nettement plus tôt que les autres en m’attaquant au RER mais c’était compter sans les embouteillages.
Pour l’expo avant l’expo, je n’ai pas fait de photo, mais c’était assez hallucinant. Pour ceux qui sont déjà allés au Parc des expositions, imaginez, pratiquement pas de lumières, des scies électriques, des grues, des chariot type chariots à bagages d »aéroport, qui circulent à toute allure. Des voitures même qui se garent.La veille
L’ouverture au public le premier jour, c’est quand même 10h00. On peut y être dès 8h00. Mais Villepinte c’est à côté de rien, juste Roissy. Donc c’est loin, à pied, à cheval, en voiture, ou en RER, en fait ce n’est jamais la porte à côté. On se doute que les hôteliers du coin font fortune.
Donc en tant qu’amateurs, nous étions reléguées dans un coin. Vous qui passerez à la Japan l’année prochaine, pensez qu’il y a des stands amateurs, qui ont eux aussi de jolis dessins, et que vous pouvez visiter sans vous faire écrabouiller les orteils et manquer l’asphyxie. Un petit tour vers les fanzines c’est comme si vous respiriez un bol d’air frais ! Si si ! Et là aussi il y a de très jolis straps pour votre mobile préféré, à faire baver d’envie vos copines de classe, vos collègues de bureau, vos voisins qui ne retrouveront jamais le même parce que ha ha ha il est unique en son genre ! Nous avions tablé sur les cartes postales, les marque-pages, et les briquets.à l’effigie des personnages du potager. Et puis, concept de potager oblige, Midori avait créé toute une gamme de bijoux légumes tous plus appétissants les uns que les autres et qui ont l’avantage de ne pas avoir besoin de frigo. Miam, mais c’est qu’on en mangerait !
Donc de l’autre côté du miroir, on reste assis au lieu de courir partout -ou plutôt on court partout à l’heure où il y a moins de monde -ça, c’est le secret des exposants, que je nous garde.
De l’autre côté du miroir, on voit les gens nous demander les toilettes, même s’il n’ a pas marqué « dames pipi ». Vous faites ça vous aussi ?
De l’autre côté du miroir, on espère qu’il va y avoir du monde, juste là, devant notre stand.
De l’autre côté du miroir, on se prend un orage en route parce qu’on est partis à l’aube ou presque. Et après on attend parce que vous, pas fous, vous avez attendu que ça passe quand vous veniez en voiture et quand vous preniez le RER, eh bien vous avez attendu aussi que les voies ne soient plus inondées.
De l’autre côté du miroir, on vous voit passer avec vos valises affolés et cherchant les loges, on vous voit repasser sans vous reconnaitre tous cosplayés que vous êtes.
De l’autre côté du miroir, on vous voit Black butler. La dernière mode de l’année. DSCF2471DSCF2478
Avec Alice, ne l’oublions pas.
De l’autre côté du miroir, on vous voit vous arrêter, on vous voit flasher sur un dessin, vous attarder sans en avoir l’air sur un autre, et on aime quand ça vous fait rire même si vous n’achetez rien. Mais on aimerait aussi que vous vous arrêtiez un peu plus.
De l’autre côté du miroir, on fait plus attention aux petits stands. Et au boulot on m’a vu arriver avec une tasse tout à fait surprenante, venue d’une boutique d’Osaka qui se déplaçait pour la première fois. Parce que de l’autre côté du miroir encore plus que du vôtre peut-être on aime encourager les petits, même si nous aussi on adore Black butler. Et ces tako-yaki de Atsu-Atsu -à quand une boutique à Paris ?-

C'est à vous !

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :