De la différence entre lavage et blanchiment


Parfois je suis tête de linotte. Je descends à la boulangerie avec mon porte-monnaie et je l’oublie dans la poche de l’imper accroché dans l’entrée. Je fais du shopping sur le net, et je laisse ma carte bleue devant le clavier. Quand c’est le tout le même jour, cela devient difficile de trouver de déjeûner le lendemain. Mais j’ai de la ressource. Au boulot il y a toujours un bol de nouilles coréennes qui n’attendent plus que de l’eau bouillante. En principe, quand je dois partir faire du shopping, je vérifie toujours, je détesterais laisser le dernier je ne sais quoi à ma taille juste pour cause de pas de sous.

Vendredi, j’ai acheté une salade à la boulangerie, je suis sortie juste avec mon porte-monnaie et mes clefs, même pas le téléphone. J’étais en jean. J’ai glissé le porte-monnaie dans la poche gauche, les clefs dans la poche droite, je suis rentrée avec ma salade.

Samedi midi je me suis rendue compte que je n’avais pas mon porte-monnaie. Oublié ? PAs grave, à côté du boulot il y a un distributeur. J’ai balancé les sous dans mon sac et ne m’en suis pas fait plus que ça. A part que le soir, ayant pris un verre avec des amies, la tâche de retrouver les sous dans l’organiseur de sac qui est fait pour glisser un porte-monnaie et non balancer billets et pièces fut ardue. CE dimanche midi, je commence à chercher mon porte-monnaie. Je me souvenais du coup du jean. PAs posé en arrivant. PAs posé dans la salle de bains, pas glissé sur le canapé. Mystère total. J’ai eu beau bouger des meubles, vider des sacs, crapahuter sous le canapé, rien n’y fit. Mon lave-linge était sur un cycle synthétiques 30°C, avant de partir voir mon père munie d’un bouquet, je décide de sortir le linge de la machine, et là, outre un kleenex passablement dépiauté mais pas tant que ça, je découvre une petite chose orange, mon porte-monnaie, entrouvert, avec des pièces jusqu’au fond du tambour. Pour que ce soit plus drôle, il y avait des billets. Ils sont propres maintenant. Ce n’est pas de l’argent sale. Comme je n’avais pas mis d’eau de javel, cela n’a pas été de l’argent blanchi. Quant à mon joli petit porte-monnaie artisanal de chez  Dimanche eh bien, je l’ai enrobé de Kleenex balsam (en fait le premier truc qui m’est tombé sous la main dans ma salle de bains), et puis je suis allée fêter une bonne fête des pères à mon pôpa. En revenant, j’ai développé les kleenex, et je me demande si mon joli porte-monnaie en cuir pleine fleur va devenir un moche truc tout carton comme c’est en général le cas quand du cuir non imperméabilisé se prend l’eau froide. Voyons le côté positif des choses, c’était de l’eau à 30 °C

Mais je crains que ce dimanche n’ait été fatal à mon porte-monnaie.

 

Publicités

C'est à vous !

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :