Automne un peu plus japonais


Comme je suis décidément très courageuse en ce moment… euh… enfin, la supérette à côté du boulot est en travaux, la boulangerie me tente avec ses tartes à la figue mais les salades par ces temps presque sibériens -comment ça j’exagère ?- ça ne me tente pas vraiment et puis mayonnaise dans les crevettes, avocat avec le saumon, emmenthal avec le jambon, pas très régime tout ça. -en plus tendance de mettre un œuf dur en plus du jambon ou poulet, trop, c’est trop- bref, je profite de la fermeture de la supérette pour me faire mes bentos. Donc bento du mercredi préparé le mardi soir un peu tard –
Dans le compartiment de droite j’ai alterné des tagliatelles de courgette cuites à la vapeur et une sauce indonésienne -testée lors d’un barbecue-, a ne devrait pas être mauvais. A côté, vous reconnaîtrez le reste de mon potiron de mon bento précédent. Encore une fois nature, pour ne pas dénaturer le goût sucré du potiron, et puis face à la sauce indonésienne, je préférais avoir quelque chose de moins relevé. Dans le compartiment de gauche. Si si ! C’est du riz ! Pour mon second test de riz dans le cuit-vapeur, ce n’est toujours pas top. Le dessus est sec, le dessous pâteux. Il va falloir que je me documente sérieusement sur la quantité d’eau à ajouter. Il faut dire qu’aujourd’hui j’avais décidé de faire du riz pour l’hiver, ou presque, et de le reformer avec mon moule à sushis au congèle. Ce qui est un peu dommage c’est que mes boîtes à congélation plates sont toutes prises et que je vais remplir mon congélateur de vide.Et comme le riz est encore chaud, il attendra demain pour aller grelotter.
Les grains noir, c’est toujours mon muscat bien sur, les verts… ouf, sauvée, ça c’est japonais : de kasugai peas au wasabi. Ça croque, ça se grignote à l’apéro, mais je l’utilise aussi comme condiment, dans une salade, pour la couleur, le croquant et le goût bien relevé. Parfait pour manger avec mon jambon de dinde. Comme je n’ai pas d’emporte-pièces, aujourd’hui c’était version déchirée de dinde. DSCF4293
Finalement, il fait un peu doublon avec celui d’hier, ce bento, courgettes / potiron / raisin… Pour vendredi, je reviendrai aux valeurs sures : les tomates ! Enfin peut-être… à suivre donc dans cette folle épopée !

Publié dans Ca se mange. Étiquettes : , , . Leave a Comment »

Bento automnal


Les puristes diront que ce n’est pas un vrai bento. Rien de japonais il est vrai dans ce que j’ai mangé à midi et préparé hier soir. Donc au choix, bento ou lunchbox, par contre la boîte est ma nouvelle boîte à bento pleine de compartiments achetée à la dernière Japan expo. Et encore, vous n’avez sur cette photo qu’un aperçu des couvercles. Que d’hésitations, le choix fut cornélien ! Ce n’était pas la première fois que je l’utilisais, mais 3 fois dans le courant de la semaine dernière, je suis arrivée à mon record.
DSCF4289
Donc voilà, en haut dans le grand compartiment : des tranches de courgettes parsemées de parmesan râpé d’un côté d’un blanc de poulet cuit à la vapeur et enduit d’une sauce basque au piment d’espelette. De quoi pallier le manque de chauffage au boulot ! Le tout est allé deux minutes au microondes (c’est ça un des avantages de cette boîte, tant qu’on retire les couvercles, elle passe au microondes).
Dans le second compartiment, un peu d’écrasée de potiron cuite la semaine dernière à la vapeur, et congelée. Un peu de fromage blanc sur lit de biscuits à la quinoa et au citron -malheur de malheur, apparemment Carrefour a cessé de les commercialiser, il va falloir que je trouve un autre dealer, c’est trop bon !, et puis un biscuit de 2 cm de diamètre vous cale pour l’après-midi-
Et puis quelques fruits, une demi figue coupée en tranches pour se glisser dans les compartiments -là encore miam- et quelques grains de muscat -re re miam-.

Publié dans Ca se mange. Étiquettes : , , . Leave a Comment »
%d blogueurs aiment cette page :